32 (Copier)

récital solo

A lʼinstar de Rudyard Kipling avec ses “ histoires comme ça”, que je lisais en boucle
enfant, jʼaime laisser conter mes percussions, glanées au fil de mes voyages et de mes
rencontres.
elles offrent au regard et à lʼouïe tout un monde qui me rappelle le pouvoir de fascination
et dʼévocation des miniatures, quʼelles soient élisabéthaines, persanes ou mogholes.
Disséminées sur la scène en stations, elles sont autant dʼinvitations à vous confier les
secrets qui me lient à elles.
Des histoires qui se passent de paroles, parfois même de mélodie et dʼharmonie.
ici, on se raconte  “entre les notes”, un peu comme dans un monde parallèle, entre
bruissements et cataclysmes.
Toutes les matières seront conviées, de lʼétat brut au raffinement extrême, des plus
pauvres aux plus nobles.
Le percussionniste se doit  dʼêtre un alchimiste, dʼhonorer la main au travail, chère à
Bachelard,  celle qui transformera la matière en sons sous vos yeux.
Jeux de réminiscences, folklores imaginaires, musiques dʼhier et dʼaujourdʼhui.
Chaque concert est une nouvelle page dans mon journal.
Et si on en écrivait une ensemble ?
Vous entendrez au gré de la soirée
“ Follow”
petite suite pour cloches de vaches de Chamonix
“ Le boulet rieur”
pour flamboyant et cloches de temples en bois de Chine
“ El sueno del Condor”
pour grande Sanza diatonique
“  Tourne-lune “
pour Berimbau suspendu, archet et pot de confiture
“ Ghost rythms “
pour tambour sur cadre du Kerala et castagnettes
“ Sonnerie pour Pierre”
avec un jeu de pierre du massif central
je vous réserve la surprise du reste du programme…..

%d blogueurs aiment cette page :